Le gouvernement fait ses devoirs au sujet des normes par rapport aux

first_imgLes parents, les tuteurs, les enseignants et les élèves peuvent tous contribuer aux nouvelles normes par rapport aux devoirs grâce à un sondage en ligne lancé aujourd’hui 19 mai. Le sondage en ligne permettra l’élaboration de la nouvelle politique ministérielle sur les devoirs pour les élèves de la maternelle à la 12e année. La politique entrera en vigueur en septembre. « J’encourage toutes les personnes qui s’intéressent au succès de nos élèves à prendre le temps de répondre au sondage, a dit Karen Casey, ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance. Vos commentaires sont essentiels pour nous permettre de faire en sorte que les devoirs enrichissent l’apprentissage des élèves, soient adaptés à l’âge et aux besoins des élèves et soient conçus pour assurer la participation des familles à l’apprentissage des élèves. » Le sondage pose des questions à l’intention des parents et des tuteurs, des enseignants, des élèves, des membres de la communauté et des administrateurs scolaires. Les questions incluent des sujets tels que la quantité de devoirs, si les devoirs doivent servir à terminer un travail attribué en classe, le rôle des parents, la responsabilité des élèves et l’objectif général des devoirs. Le sondage se déroule du 19 mai au 12 juin, et il peut être rempli au https://eapps.ednet.ns.ca/educationSurveys/TakeSurvey.aspx?SurveyID=880In5l . La nouvelle politique ministérielle sur les devoirs est l’une des 21 nouvelles initiatives qui seront présentées dans les écoles en septembre dans le cadre du plan d’action quinquennal du gouvernement en matière d’éducation. Le plan met l’accent sur des changements fondamentaux visant à renouveler, à réorienter et à rebâtir le système d’éducation pour la première fois en toute une génération. Le plan d’action peut être consulté au http://www.ednet.ns.ca .last_img read more

Speaker gets tough with SC

The Supreme Court had issued summons to the PSC members but the Speaker said that the court has no authority to issue notice to the legislator. Speaker Chamal Rajapaksa says no outside body can dictate terms to him, parliament or any committee appointed by him.The Speaker said this in response to petitions filed in the Supreme Court (SC) against the Parliament Select Committee (PSC) appointed by him to look into the motion to impeach Chief Justice Shirani Bandaranayake.